Les apports de connaissances

Les étudiants devaient se prononcer sur l’apport de connaissances, de façon évaluative (échelle en cinq points) et descriptive (commentaires).

Les chiffres

Quarante quatre réponses sont enregistrées. Quatre-vingt pour-cent des réponses jugent l’apport de connaissances important (41%) ou très important (39%). Seulement vingt pour-cent le trouvent moyennement important (16%) ou faible (4%).

Les commentaires

Les commentaires sont très variés, mais peuvent s’organiser en 5 catégories :

Des apports pour une meilleure relation avec autrui.

Ce sont des apports en savoir-être, savoir-vivre, des apports qui permettent une meilleure maîtrise de soi, de mieux travailler en groupe et d’avoir de meilleures relations avec autrui. Six réponses appartiennent à cette catégorie.

La connaissance de soi-même

Au total dix réponses appartiennent à cette catégorie, elle sont formulées dans les mêmes termes : "apport de connaissances sur soi " ou "sur soi-même ".

La connaissance des techniques d’expression verbales et para verbales.

On retrouve dans cette catégorie les techniques propres aux acteurs et qui sont développées au cours de cette expérience : le placement de la voix, l’occupation de l’espace, l’élocution, le langage des gestes, la position du corps. Au total onze descriptions.On retrouve également l’apport de méthodes de réflexion et de compréhension du point de vue d’autrui.

Des connaissances particulières

Nous rassemblons ici les connaissances induites par cette expérience, notamment celles sur le théâtre lui-même, la connaissance des médias et celles concernant les autres. Huit réponses appartiennent à cette catégorie.

Des utilités (qui réapparaissent dans cette rubrique)

Cela montre que les apports de"Théâtre et sciences" sont réinvestis dans la pratique puisque quatre personnes citent des utilités telles que " l’expression face à une auditoire " et " la maîtrise de situations difficiles liées à la timidité et au stress ".

 

Les apports de connaissances sont très variés. A l’image de l’initiative laissée aux étudiants dans la création du spectacle, ceux-ci ont gardé l’initiative dans l’élaboration de leurs propres connaissances. Quatre vingt pour cent des étudiants jugent les apports importants ou très importants.