Après maintes visites qui nous font parcourir des kilomètres dans les musées, nous retrouvons tous la décontraction dans l'hôtel où le choc des cultures s'épanche dans la vodka.

Musée de l'ambre

"D'intrépides alcoolo de services s'empressent d'assouvir leur vice et se jettent, comme ça, dans le gosier, une goulette de vodka, nasdarovié . Euphorie générale, la Russie c'est génial, on se fait des potes, les barmans, ils te sortent l'alcool à 70°, tant convoité ."

Jérôme TARDIEU

Le lendemain c'est le grand jour du spectacle, mais avant le musée de la mer à deux pas de l'eau où une vielle carcasse de sous-marin nous est montrée comme l'ex-fleuron de la flotte russe...Enfin, nous partons pour la salle où après un filage chaotique, cachés derrière les grands rideaux, nous observons une foule impressionnante qui envahit les gradins, la pression monte...

Entente Franco-Russe

Deplus nous apercevons la télévision locale qui filme Pierre Bonton, en effet à Kaliningrad, ils pensent que nous sommes une troupe de théâtre française très connue, compte tenu du fait que nous ayons pu parcourir autant de trajet pour venir jusqu'à eux.

"A la différence des spectacles de France, ici t'as la télévision qui te filme, pendant que tu fais le con;"

Jérôme TARDIEU

Et bien entendu les autographes vont commencer à pleuvoir, on veut à tout pris repartir avec une signature des illustres français, situation ma foi cocasse, mais très sympathique.